Espace Message Produit
Abonnez-vous à la newsletter

Les métasupports filtrent les ondes électromagnétiques

Cet article fait partie de l'esprit Start Up

Les technologies de communication sans fil sont en plein essor et transforment notre environnement. Ceci se traduit par une multitude d’ondes électromagnétiques (téléphone portable, WiFi, WiMax, Bluetooth, RFID…) que l’on souhaite atténuer pour la protection individuelle des personnes mais également des matériels, voire pour la sécurité des données. On peut donner comme exemple les salles de spectacles, les hôpitaux, … qui doivent être des zones de « tranquillité » électromagnétique, mais également certaines zones de l’habitat que l’on souhaite protéger des ondes, telles que les chambres à coucher. La « non-visibilité » des réseaux WiFi est également un gage de protection des données, et favorise le bon fonctionnement des réseaux et des matériels associés.

Comment filtrer toutes ces ondes?

La cage de Faraday, très coûteuse et difficile à mettre en oeuvre filtre la totalité des ondes (WIFI, FM, alarmes,…).

Le Centre Technique du papier, centre de recherche des industries papetières, a développé une « impression électronisante » qui permet de filtrer de façon sélective les ondes de type WIFI ou GSM par exemple sans altérer les ondes de type radio ou domotique par exemple.

Photos_635

De la rencontre des domaines de l’électromagnétisme et des hyperfréquences avec les professionnels de l’impression, les industries papetières naît une impression fonctionnelle, une impression qui reflète les ondes électromagnétiques.

Schemas_635

Les « métasupports » font le tri et filtrent ou plutôt reflètent les ondes électromagnétiques visées et uniquement celles-ci. L’atténuation est de 99,9% de la puissance des ondes sur les fréquences considérées. Ils créent ainsi des zones de « tranquillité électromagnétique ».

la fonctionnalité étant dans la technique d’impression tous les supports imprimables peuvent potentiellement devenir des « métasupports ».

Le métapapier

Métapapier est un papier, filtre sélectif des ondes électromagnétiques qui se présente sous une forme « classique » de papier peint à poser, comme tout autre papier peint, sur les murs d’une pièce.

Papierpeint_635

Papierpeinttest_635

Il peut être utilisé en sous- couche d’un papier peint décoratif. Issu de bio-ressources, recyclable et recyclé, il permet la création d’espaces de « tranquillité électromagnétique » pour la protection individuelle des personnes et des matériels (salles de spectacles, hôpitaux, chambres, etc.).

Il permet également de protéger les données des réseaux WiFi, sujettes au piratage et l’augmentation du confort d’utilisation de ces réseaux.

PapierpeintPose_635

Pourquoi fabriquer des supports cellulosiques pour le filtrage d’ondes électromagnétiques ?

L’industrie papetière est en mutation avec la montée en puissance des capacités de production en Asie ou en Europe de l’Est ce qui impose à une branche d’industriels de se tourner vers des produits de plus forte valeur ajoutée. Parmi ceux-ci, nous avons travaillé sur un concept porteur, en vue de réaliser des papiers peints anti-WiFi, mais qui laisseraient passer les ondes pour la radio FM, la fréquence des secours, ou encore celle des alarmes. Le matériau papier, avec toutes les qualités qu’on lui connaît (faible coût, à partir de ressources renouvelables et largement recyclées, …) peut être fonctionnalisé et assurer le filtrage par l’atténuation ou la réflexion des ondes électromagnétiques.

BD_635

Les supports de type « papier peint » sont concernés. Pour les applications « papier décor ». A titre indicatif, la consommation annuelle de « revêtements muraux » en France est d’environ 32 millions de rouleaux (dont 13 millions en papier) pour une production française d’environ 10 à 15 millions de rouleaux. Si, bien évidemment, une grande partie des rouleaux ne nécessite pas ces fonctionnalités « barrières », les parts de marchés pour du papier anti- WiFi sont estimées à 5% d’après les études de marchés.

D’autres marchés portent sur le développement de produits industriels de blindage électromagnétique. Ces papiers industriels peuvent être utilisés pour de la protection CEM (Compatibilité ElectroMagnétique) des équipements:

  • Les équipements ne doivent pas perturber outre mesure leur environnement électromagnétique.
  • Les équipements ne doivent pas être perturbés outre mesure par l’environnement électromagnétique dans lequel ils sont situés.

Cette solution peut donc être utilisée pour la séparation d’armoire électrique, la protection de cartes électroniques lors des manipulations et du transport,…

Aujourd’hui, le Centre Technique du papier dispose de:

  • De démonstrateurs de papier peint réalisés au stade industriel sur des substrats cellulosiques,
  • D’une technologie brevetée,
  • Des outils de modélisation / simulation qui permettent de concevoir les papiers filtres aux ondes électromagnétiques en fonction des fréquences à atténuer,
  • D’un banc de test permettant de mesurer l’efficacité d’atténuation des papiers en terme de bande de fréquence et d’atténuation,
  • D’un papier qui permet de filtrer jusqu’à 30 dB (atténuation de la puissance des ondes d’un facteur 1000) quel que soit l’angle d’incidence de l’onde, voire 60 dB s’il est disposé en deux couches séparées de quelques millimètres (atténuation 1 000 000). Le but étant de le mettre d’un coté et de l’autre d’une plaque de plâtre ou d’un mur de partitionnement.

Les applications de cette technologie sont multiples: se protéger des ondes électromagnétiques environnantes (chambre d’enfant, salle de spectacle, etc…); favoriser l’utilisation « à puissance raisonnée » de sa box (en particulier en agglomération à cause du grand nombre de box qui peuvent perturber, voire couper le signal WiFi …), sécuriser les données (en entreprise, données confidentielles, etc…)

3D_635

Des applications démultipliées par la variété des supports envisageables: tissus, plastiques, bois, verre, etc.

Estompe, le métatextile

Du métapapier au métatextile il n’y a qu’un pas et la société DHJ International, filiale du groupe Chargeurs, l’a franchi en développant Estompe, une offre de métatextile. Estompe a les mêmes caractéristiques que le Méta-papier, il filtre de manière sélective les ondes électromagnétiques (99% des ondes sur les 2-3 fréquences sélectionnées).

Pour autant, il conserve toutes les caractéristiques d’un tissu souple et toutes ses applications: architecture intérieure, décoration, agencement de musée, salle de spectacle, cinéma, hôpitaux, administrations, collectivités. Il est imprimé avec des encres aqueuses sans solvant et est enduit également sans solvant.  Il peut être traité comme tout autre textile anti-feu, acoustique, thermique, occultant, imperméable, anti-UV, anti-bactérien,…

Logo_estompe_635


Applications


Tags


Julie Chide
Twitter Julie Chide Facebook Julie Chide Google+ Julie Chide
Écrit par

Rédactrice en chef du blog Industries Créatives, Julie Chide est chargée de contenu pour le groupe media et salons 656 Editions et développe workshops, conférences et études de cas pour le salon C!Print.